Ou année de la bicyclette ? Ou, vu la météo, de la raclette ?

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle année 2017 !  Qu’elle vous soit douce, emplie de joie, et de petits bonheurs quotidiens.

Et pour une fois, je n’ai pas attendu le 31/01 à 23h59…

Bon, enfin finie cette année 2016…

L’heure du bilan

Bah oui, qui dit nouvelle année dit bilan de l’année écoulée.

A titre personnel, dans mon micro-univers, 2016 fut l’année des MOOCS, du blog, des réseaux sociaux, et surtout de toutes ces rencontres de personnalités formidables à travers une blogosphère sympathique.

Le blog en 2016, c’est 89 abonnés, 5629 visites et 34 articles. Des comptes Twitter qui se portent bien sans pression. Une page Facebook vaguement pitoyable en terme de « j’aime » mais bon, à la créer, supprimer, re-créer, et l’alimenter occasionnellement, je ne m’attendais pas à des miracles…

Mais 2016, c’est surtout – et c’est bien plus précieux que les statistiques – beaucoup d’échanges, sur les réseaux sociaux et sur vos blogs.

Alors, milles mercis à vous !

Au delà de ma bulle, point de bilan sans rétrospective des évènements qui m’ont marqués. Je me suis demandée comment synthétiser mon ressenti (et ce n’est que cela). Compliqué…

Une citation de Pierre Augustin Caron de Beaumarchais dans le Barbier de Séville illustre parfaitement un de mes principes de vie :

Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer.

Ironie et humour noir me sont familiers… Même si je me mors souvent la langue pour éviter de dire une bêtise qui sera mal interprétée. En 2016, il m’a été difficile au regard des évènements de rire de tout et de ne pas réagir.

J’ai souvent serré les poings. Je n’ai pas agi ou interagi tant sur le blog que sur les réseaux sociaux aux évènements de l’année, aux petites phrases assassines, aux délires croisés qui m’ont fait rager, à cette très méchante impression de retour en arrière…

Je reste neutre sur le web face aux sujets sensibles – et cela me demande parfois beaaaaauuuuucoup d’efforts. Je ne relève pas. Je ne commente pas. Je ne like pas. Je ne partage pas, ou en message privé.

Ce n’est pas une façon d’éviter les conflits : je suis qualifiée IRL depuis que je suis née de caractère de cochon, un peu rentre dedans, et amatrice des débats d’idées. Je suis bien dans ma tête et bien dans mes positions (je sais changer d’avis aussi), et cela m’a déjà valu de nombreux problèmes, voire d’être mise à l’écart par certains « amis ».

Je ne tiens simplement pas, de près ou de loin, à ce que Facebook puisse – au delà de ce qui est déjà fait – me catégoriser plus. Je ne pense pas qu’un blog ou un réseau social soit la meilleure tribune pour débattre. Et puis, comment transmettre toutes les nuances d’une situation, d’un ressenti, les pour & contre, les nuances de gris via ce type de support ?

Impossible, irréaliste, et frustrant.

L’année 2016 a pourtant été une année marquante. J’ai longuement réfléchi pour sélectionner quoi mettre en avant.

via GIPHY

Finalement, j’ai renoncé…

Et les « bonnes » résolutions alors ?

Je dis bravo à tous ceux et celles qui arrivent à se fixer des objectifs sérieux, les suivre et faire un bilan carré. Pour moi, depuis des années, la liste des bonnes résolutions ne variait jamais. Arrêter de fumer, faire du sport, arrêter de procrastiner et faire les choses en temps et en heure, bla bla bla…

Et tous les ans, le constat final était nécessairement décevant. Objectifs atteints : 0. Estime de soi : 0.

L’an dernier, j’avais donc pris 2 résolutions :

  1. Arrêter de prendre de grandes résolutions le 1er à 1h du matin, non tenues dès le 2, mais attendre la fin de la première semaine et se fixer un seul objectif S.M.A.R.T. (Simple, Mesurable, Acceptable, Réaliste et Temporellement défini)
  2. En conséquence, l’objectif de l’année 2016 : garder le placard à Tupperware rangé !

Fière d’annoncer que l’objectif annuel a été tenu au prix de nombreux efforts (et quiconque a vu mon placard à boites en plastique saura attester de la difficulté de l’exercice) !

Bien que 2017 rime aussi avec zapette, les résolutions prises vont rester raisonnables ✏︎ Qu’en fin d’année il n’y ait plus la moindre chaussette dans le tiroir des isolées (vous savez, celle qui vous reste dans la main quand le linge est trié et dont vous ne trouvez jamais la jumelle ?).

Des attentes pour 2017 ?

Juste déjà, si vous l’aviez loupé, une excellente nouvelle :

Quelques objectifs 2017 sur la blogosphère ?

  • finir de traiter les bidouilles techniques qui ne fonctionnent pas comme je veux sur le blog. A ce propos, impossible d’arriver à intégrer comme sur un blog wordpress.com les articles de vos blogs que j’ai aimé ou commenté… Ca ne fonctionne pas.
  • mettre le nez plus avant dans la partie cambouis du blog : SEO, html et toussa…
  • lancer le blog sur le droit. Ca avance, il devrait voir le jour rapido.

Et sinon, pour le prochain topic, la parole est à vous (y’a que 2 questions) :

Je vous souhaite de rester curieux, d’expérimenter, d’oser. De tout lire, de savoir écouter, de partager. Belle année 2017 !

Et sinon, entre 2 topics, n’hésites pas à venir échanger :
Compte Twitter du blog @ZapPage Facebook du blog

 

Cet article a 30 commentaires

  1. L’expérience originelle de Thomas Young avait mis en évidence le comportement ondulatoire de la lumière en montrant que deux faisceaux lumineux pouvaient entrer en interférence.
    L’expérience des fentes de Young, effectuée avec une seule particule (en faisant en sorte que la source d’émission n’émette qu’un quantum à la fois), montrera qu’un seul électron « interfère avec lui-même » et produit des franges d’interférences au sortir des deux fentes, comme s’il s’agissait de deux flux de particules interférant l’un avec l’autre.
    La notion d’onde et de particule qui sont séparées en mécanique classique deviennent deux facettes d’un même phénomène, décrit de manière mathématique par sa fonction d’onde. En particulier, l’expérience prouve que la lumière peut se comporter comme des particules (photons, mis en évidence par l’effet photoélectrique) ou comme une onde (rayonnement produisant des interférences) selon le contexte expérimental, les électrons et autres particules pouvant également se comporter de manière ondulatoire.

    D’après cette théorie bien connue dans la physique quantique, le comportement d’une particule change selon si on l’observe ou pas.
    En gros ça suggère que la réalité est une illusion et n’existe que quand on la regarde.
    De nombreuses expériences quantiques ont été réalisées et montrent que c’est peut être le cas.
    Le résultat est que c’est un état de conscience qui fait changer la propriété d’un atome, et donc que notre réalité telle qu’on l’appréhende n’existe que parce qu’on à conscience de son état et qu’on peut la voir.

    Cela suggère que nous vivons dans une réalité totalement virtuelle (un peu comme dans matrix).
    A partir de là, il a bien fallu créer tout cet environnement virtuel et les règles qui régissent tout ce qui nous apparaît réel…

    « Tout ça pour en arriver où ? » me direz vous.

    M’est avis que le problème de disparition des chaussettes vient juste du fait que le responsable, quel qu’il soit, a confié à un stagiaire la charge du développement de cette infinitésimale partie du code intitulée « lavage de chaussettes ».

    Un bug dans la matrice !

    C’est ma théorie, mais elle ne change absolument rien au fait que je porte des chaussettes dépareillées…

  2. L’important dans un bilan est qu’il soit meilleur que le précédent et moins bon que le suivant…

    1. Progression constante 🙂 Bonne philosophie !

  3. Je me reconnais tellement dans le paragraphe où tu parles de ton comportement vis-à-vis de l’actualité sur Internet x) Cette année j’ai essayé une bonne fois pour toute d’arrêter de réagir, commenter et partager… C’est mieux pour moi, et je ne vois pas trop ce que ma voix peut apporter de plus aux débats. Bon, relayer certaines choses pourrait être utile pour que ces choses là soient de plus en plus connues, que les gens sachent et qu’une action se prépare… Du coup je suis partagée: si tout le monde faisait pareil, ne réagirait plus aux fils d’actualité sur les réseaux sociaux, que se passerait-il ? De l’autre côté, on ne peut pas nier que la plupart du temps le débat est stérile, que cela est plus stressant qu’autre chose.

    Bref 🙂 Bonne année 2017 à toi !

    1. Je ne peux qu’être en phase ! Toujours très partagée entre mettre en avant un sujet qui exaspère, et un peu de réserve… Effectivement, si on restait tous dans le « politiquement correct », la vie serait lisse, mais les réseaux sont-ils le lieu ? J’ai un gros doute…
      Possible que je me lâche plus en 2017, ça part un peu en vrille cette actu 🙁
      Belle année à toi également Sarah !

  4. Belle et Heureuse Année 2017, plein de nouveaux topics qui nous sortiront la tête du guidon !!! (y’a une rime, cooooool)
    Pas trop de souci avec mes chaussettes car 1-je les compte à l’entrée 2-je suis toute seule 3-je les compte à la sortie !!!!
    Une fois où j’étais de nounou chez ma soeur, j’ai lancé un jeu: on met toutes les chaussettes seules sur la table (ou le canapé) et on trouve les paires. Ben, tu me croiras si tu veux mais on a rabiboché plein de familles

    1. Très belle année également pour toi Isabelle ! Espérons que nous pourrons faire rimer 2017 avec bicyclette, et que tu pourras sortir la tête du guidon. Je suis certaine que tu as plein de projets en cours !
      Bonne idée le jeu collaboratif pour raccommoder les paires, je note, merci !
      A très bientôt 🙂

  5. Bonjour Aline,

    Enfin une femme qui sait prendre de bonnes résolutions, enfin 1 seule bonne résolution !
    Mes placards à TW sont assez bien rangés, de tout façon, il n’y a que moi qui y touche. Alors je sais comment les empiler pour exploiter au maximum la place (on ne pourrait plus mettre une mignonette…).

    Pour les chaussettes esseulées, j’ai un truc ! Vais-je le dévoiler ?

    J’ai testé l’attache chaussettes, un genre de grande pince à linge que l’on met sur les chaussettes avant le lavage. Inconvénients : c’est bibi qui se coltine le tri des chaussettes avant lavage (pas toujours top avec les fumantes qui fument), et après lavage, la pince a retrouvé sa liberté. Donc n’y pense même pas.

    J’ai offert des chaussettes avec pressions pour les presser entre elles avant lavage. Aucun retour, donc je ne sais pas si c’est bien…

    Par contre, un truc infaillible : je mets la chaussette célibataire dans le tiroir de ses compagnes, et si au bout de quelques mois elle n’a pas retrouvé de partenaire, c’est direct poubelle. Pas la peine d’attendre la fin de l’année pour le faire. Mais au pire, tu pourras utiliser cette méthode le 30 décembre… et ta résolution aura été sauvée 🙂

    Je te souhaite uen bonne année de bonheur, de joie, de plein de petits riens qui font le bonheur de la vie, pour toi et ta famille.
    Et de l’entrain pour tout ce que tu fais avec amour ou ténacité, au travail, aux Moocs, sur tes blogs,…
    Grosses bisettes pour 2017 !
    Sylvie

    1. PS : j’ai répondu à ton enquête en cochant la dernière case hi hi hi !!!

      1. Merci !
        et MDR, je crois que c’est la réponse la + cochée ! Vous me connaissez bien 😀

    2. Hello Sylvie,
      Egalement tous mes voeux pour cette année … des palettes ?
      Merci pour tes retours d’expérience chaussettes. Je crois qu’effectivement, je ferais le point le 30/12 pour être au carré avec ma résolution annuelle. Je vois au travers des réponses que la question de la gestion des chaussettes est sujette à multiple REX… Mériterait un article de fond 🙂
      Quant aux placards à boite, chez nous ça dépend de qui vide le lave-vaisselle. Mais à coup de pédagogie – ou de gueu… aussi quand le placard ne ferme plus – on y est arrivé après quelques années de chaos.
      Belle année à toi Sylvie, de belles choses, et que tes projets se réalisent, mais je n’en doute pas 🙂
      Bises
      Aline

  6. Bonne année Aline ! T’es trop exigeante envers toi même. J’apprécie beaucoup tes écrits sauf les tweets sur le droit (je n’y comprends rien et ne cherche pas à comprendre non plus). S’il y a une qui est partie en live c’est moi avec FB, je vais essayer d’être moins bavarde.
    En ce qui concerne tes prochains écrits je prends tout y compris « partir en live ». La vie est trop courte, trop triste et a trop de contraintes pour auto censurer (les médias le font déjà alors qu’elles sont censées de le faire le contraire !).

    NB si la machine avale les chaussettes, acheter même taille, modèle et couleur pour chaque personne -> moins de temps dans le tri, moins à dépenser et moins à t’énerver sinon fais comme mon fils il met une chaussette différente par pied

    1. Bonne année Nghi !
      Non tu n’es pas trop bavarde sur FB, j’adore tes épopées pâtissière
      Et pour les gazouillis juridiques, tkt y en a plein que je ne comprend pas du tout
      Je vois que tu as une autre stratégie pour les chaussettes. Pas mal aussi, moins prise de tête
      Bonne journée et belle année Nghi, sous le signe de la galette pour toi ?

  7. Merci Aline, j’ai bien ri autant pour les chaussettes que pour les Tupperware. BONNE ANNEE 2017 et surtout reste présente sur les réseaux, sans toi rien ne serait plus pareil.

    1. Ah une habituée aussi ! Dur les carrés, les ronds, les couvercles… pfff
      Bonne année également & un grand Merci !!!
      Bises

  8. Ne changes rien, tu es géniale, bonne année à toi aussi 🙂

    1. Merci ! Chaud au coeur
      Très belle année également Isabelle !

  9. 2017, année des douchettes… Pour les chaussettes, c’est rigolo de les porter dépareillées !
    Une belle année à toi ! 🙂

    1. Ah oui, tes douchettes ! Elle va avec tout cette année 2017. J’espère qu’elle t’apportera le déblocage de la situation ! Belle année également Natila
      (ne le répète pas : je n’ai jamais les 2 mêmes chaussettes dans les bottes…)

  10. Bonsoir Aline,
    En lisant le titre dans les notifications, j’ignorais si tu allais traiter de la question, fondamentale certainement, de savoir si « les chaussettes de l’archiduchesse sont bien sèches, archi sèches » ou « de paiement à la chaussette » comme pour certains spectacles ? 😉
    Rien d’irraisonnable mais un article où ta tonalité sonne juste, soucieuse d’expliquer autant que de comprendre et comment dans une « relation équitable » pour des liens réellement « durables ».
    J’ai répondu à ton questionnaire, à bientôt.
    Cat
    PS : Au fait, bravo pour tes stats très impressionnantes : même pas la moitié du nombre d’abonnés sur WP en ce qui me concerne. Cela pose question sur le devenir de mon blog. En tous cas, je te dis chapeau pour ton 2ème blog : déjà débordée par les réseaux et messageries perso et pro, les cours.. j’en serais pour ma part incapable. L’année 2017 sera décidément l’année de Miss Azap ! 😉

    1. Bonjour Catherine,
      Rien d’aussi sérieux avec mes chaussettes ! Quoi que j’ai longuement hésité à pousser un coup de g… mais finalement je suis restée neutre. Plus sage
      Merci pour le questionnaire ! Ca va me permettre de canaliser les brouillons et de sortir les topics dans un ordre à peu près cohérent. Enfin j’y crois …
      Pour le reste, ne te focalise pas sur les statistiques, ce n’est pas le principal qui pour moi reste d’échanger. Je vois beaucoup de blogs avec un nombre d’abonnés impressionnant, mais sur lequel point de commentaires et de discussions. C’est presque triste. Dépend des objectifs de chacun je suppose.
      Le truc juridique c’est autant pour me servir de zone de curation que pour partager sur un blog dédié un peu d’humour de juriste. Et vu mes fréquences de publication, soyons zen, ça ne va pas faire déborder le verre 🙂
      Bises
      Aline

      1. Bonjour Aline,
        Sur ton blog, tes émotions sont libres. Dans tous les cas, elles demeurent raisonnables, comme je l’ai dit et surtout tu partages bien d’autres sujets variés qui nous font apprécier ta personnalité dans toute sa richesse. 🙂 Crois-moi, d’autres espaces semblent servir de vitrine narcissique où les auteurs semblent n’avoir à offrir que des ressentis personnels. Rien de négatif dans des privés où chacun peut baisser le voile, selon le degré de confiance et d’estime réciproque, mais sur le blog ??? Bisous, demeures zen et « droite dans tes bottes » comme nous t’aimons. 🙂

        1. Bonjour Catherine,
          Merci pour ton retour : positive attitude à garder pour tous !
          Je garde le mode groumf pour le cercle familial, et quelques collègues triés sur le volet. Et si j’arrive au stade blog = vitrine narcissique, colle moi une claque STP !
          Bon dimanche à toi
          Bises
          Aline

          1. 😉 🙂 Ne pourrais pas car non violente sauf, peut-être, comme toi.. envers moi parfois (souvent ?). Bises, bon repos.

          2. Non violente, non violente, faut voir 😀
            Probablement exigeante en 1er avec moi !
            Bien reposée Merci ! Courage c’est lundi ☕
            Bises

  11. Ravie de te retrouver pour cette année que je te souhaite pleine de chaussettes retrouvées… Personnellement j’ai investi dans des petites pinces (genre pinces à linges) qui passent au lave-linge et au sèche-linge. Chacun sa couleur, comme ça c’est plus facile à trier quand tes nains font quasiment la même pointure^^

    1. Meilleurs voeux également Sophie !
      On va chercher les pinces miraculeuses, parce que le lave-linge bouffeur de chaussettes n’est pas un mythe…
      Chez nous, chacun sa couleur de chaussettes (monsieur tous les dérivés de brun, la grande avec du dérivé de rose, le nimbus dégradés de bleu, et moi noir). Déjà on évite de se demander à qui… !
      A très bientôt

  12. Que tes chaussettes restent par paire jusqu’à la St Sylvestre.
    Bonne année 2017 Aline.

    1. Merci Nath ! Belle année également à toi

Un petit commentaire ?

Fermer le menu