X, Y, et Zap…

Doit-on nécessairement être une buse avec un clavier parce qu’on est né avant les années 1990 ?

Depuis quelques années, les études sur les différences d’utilisation des NTIC entre générations fleurissent. Je les ai parcourues, au gré de mes surfs, et décidément c’est assez caricatural.

En résumé, les baby boomers et générations x (tous ceux qui dépassent les 40 ans), sont définitivement perdus – corps et âme – pour le numérique.

Avec mes 40 ans passés, j’admets : j’ai connu la naissance des ordinateurs et débuté avec un Amstrad CPC 6128, le minitel trônait dans le salon, et mon premier portable était un OLA (10 kgs au fond de la poche).

Je me rappelle d’ailleurs un déjeuner au taf avec une collègue à peine majeure :

  • Le prof de mon p’tit frère lui a confisqué son smartphone pendant le cours. Il ne lui a rendu qu’à la fin. Il était furieux ! Tu te rends compte, à mon époque, on n’avait pas le droit de l’amener au lycée. Il se rend pas compte de la chance qu’il a. Et toi, c’était comment dans ton lycée ?
  • De mon temps, les téléphones portables n’existaient pas.
  • Ah…

Coup de vieux…

Plus récemment, je suis tombée sur un article de blog-emploi sur la façon dont s’organisaient les journées de travail selon la génération (à lire ici : Journée de travail genxyz).

Je ne pense pas qu’en fonction de sa date de naissance, nous soyons conditionnés pour travailler d’une traite ou plus enclins aux micro-coupures (vous noterez au passage l’utilisation d’une tonne d’anglicismes, pour que ça fasse plus jeuns : bluring, bleisure et multitasking – zap quoi).

Simplement, l’organisation du travail dans les entreprises a évolué également avec les technologies. Elle s’adapte. Et nous aussi.

Certes, j’ai quelques collègues cinquantenaires qui ont une version tout à fait personnelle du traitement de texte : photocopie – ciseaux – colle, mais je connais quelques trentenaires qui ne savent toujours pas ce qu’est un smartphone, twitter ou une adresse mail.

Arrêtons ce type de classification, qui à mon sens ne fait qu’implémenter des barrières psychologiques aux plus de 40 ans qui n’osent pas.

Et vous, osez-vous ?

Enregistrer

10 réponses

  1. Ned01 dit :

    Bonjour Miss Zap,

    Il me prend l’envie de te tutoyer car je trouve ce blog très intéressant et tout est fait (et bien fait) pour qu’on s’y sente entre amis. Habituellement je ne vouvoie pas mes amis, mais comme je viens de lire le post sur les trolls, je me tiens très loin de ce genre de pratiques et je vais donc éviter le tutoiement.
    Issue, entre autres, de la génération X, j’ai fait connaissance de l’ordinateur à la fin des années 80. (Évidemment mille neuf cents puisque l’ordinateur n’existait pas le siècle précédent!!!)
    Word était peut-être trop cher ou pas assez local pour la petite école que je fréquentais, donc, on travaillait sur un traitement de texte appelé TEXTOR. Désolée de citer une marque, n’ayez crainte, elle n’existe plus. N’empêche, quand j’y repense, Textor, ça fait vraiment dinosaure.
    Désolée pour la longueur de ce commentaire qui n’arrive qu’à présent, au coeur du sujet.
    Pour dire que, effectivement, on attribue aux nouvelles générations des pouvoirs quasi illimités sur Internet. Après tout, on les a bien attendus pour le créer, ce fameux internet. Comme quoi, sans eux, on vivrait encore dans des grottes.
    Je crois qu’il s’agit (pour l’écrasante majorité d’entre eux) d’un fantasme que l’on projette sur eux parce qu’on pense qu’en leur apprenant à « communiquer » par clavier, ils deviendront des petits génies.
    C’est aussi un moyen de leur faire croire à la fameuse égalité des chances, qui, il faut l’admettre, est plus vraie sur internet que dans la vraie vie.
    En attendant, savoir taper sur un clavier ou faire des manipulations très complexe, ne sert pas à grand chose (matière à discussion) si c’est pour se contenter de faire du copier-coller de contenu.
    On a beau être dépassés (sincèrement qui ne l’est pas avec les TICE?) on sait au moins produire des articles lisibles sur du contenu « authentique ».
    Enfin, pour ce qui est d’attiser les conflits entre générations, là non plus, on n’a pas attendu Internet. Comme toujours, il faut cherche à qui profite le crime, pour en comprendre les mobiles.
    Merci Miss Zap pour ce blog que je vais suivre.
    Cordialement,
    Nadia

    • Miss Zap dit :

      Bonjour Nadia,
      Eh bien, le tutoiement ne me gène en rien, bien au contraire, et ce d’autant plus que je suis une gen. X aussi, et tes (vos ?) commentaires sur mon blog sont très sympas, merci !
      Je partage tout à fait tes réflexions sur ces générations qui arrivent, pensant que puisque nés avec, ils sont nécessairement ++. Le constat fait avec plusieurs amis qui voient arriver de jeunes ingénieurs ou de jeunes avocats sur le marché du travail est plutôt inquiétant : à force de tout avoir sur simple pression du doigt sur une application, nos petits Z – attention je ne généralise pas -, ne savent plus chercher, « ouvrir le capot », bidouiller, et se retrouvent démunis devant la première difficulté. Cette génération ne pratique pas plus que ça le clavier, mais le smartphone & la tablette. Des exemples, j’en ai quantité avec mes nimbus (17 et 10 ans), que j’encourage constamment à aller au delà, sans toujours beaucoup de succès. Dans l’absolu, ton commentaire ferait un très bel article, comme ceux que j’ai vu par ailleurs sur ton blog que je n’ai vu malheureusement que tout récemment.
      Au plaisir d’échanger sur ces sujets !

  2. Dinosaure ! qui parle de dinosaure ?
    J’ai commencé avec un apple 3C puis un Macintosh avec son imprimante = deux énormes sacoches que je trimbalais au bureau le lundi matin pour les ramener à la maison le vendredi soir. Nous étions début des années 90 et mon employeur dont je tairai le nom ne nous fournissait qu’un seul ordi pour 20 personnes à tout de rôle on tenait un cahier et certains revenaient le samedi pour avoir leur tour …..
    Bien sûr on en apprend toujours et me voici entrain de faire mon premier blog. Merci Miss ZAP pour ce site dynamique. Je reviendrai

    • Miss Zap dit :

      Excellent ! Mieux vaut effectivement taire le nom de cet employeur …
      Et oui, toujours être curieux(se), essayer de nouvelles choses. D’où ce Mooc et votre blog voyageur. Je vais aller voir le Canada et j’attends l’Australie 🙂

  3. A reblogué ceci sur Le BARTHOL'Doet a ajouté:
    Annalyse de l’acceptation de la transition numérique très sympathique ;P – j’ai eu des appels sur TomTom

  4. excdblog dit :

    punaise, j’ai 55 ans, je suis un dinosaure !
    merci pour le rappel de la législation, tout ça ressemble à une jungle quand on débute ! très cordialement, l’excédée !

  5. fandecinema dit :

    Oui. Plutôt d’accord avec votre article. Je suis assez récemment passée dans la catégorie 60 et plus et si je ne maîtrise pas tout, je crois que je me débrouille pas mal dans certains domaines du monde moderne dans lesquels mes nièces ne touchent pas une bille ! J’aime bien votre site, clair, dynamique and so on. Si vous avez un moment peut-être pourriez vous passer voir le mien. Tout avis est précieux

    • Miss Zap dit :

      Bonjour Fandecinema, Merci de ton retour, et de cette expérience partagée ! Ma fille de 17 ans ne connait du numérique que Facebook…Je passe voir votre blog ASAP.
      Bonne journée

Un petit commentaire ?